Isidore de Séville : un saint patron pour PubéTic.

A l’occasion de son 9ème anniversaire, ce 7 décembre 2018, l’entreprise est placée sous le patronage d’Isidore de Séville, un saint du 7ème siècle.

Pourquoi un Saint Patron ?

Modèle, mais aussi élément d’identité et intercesseur : le saint patron peut prendre une place discrète, mais réelle, dans notre vie chrétienne.  Ainsi, PubéTic est à partir de ce jour, confiée à la protection d’un saint patron.

Que Saint Isidore soit un intercesseur, un appui pour pouvoir, de manière sereine, avec son soutien, accomplir pleinement les missions qui nous sont confiées.

Pourquoi Isidore de Séville ?

Isidore de Séville (en latin : Isidorus Hispalensis) est entre 601 et 636 l’évêque d’Hispalis, une des principales villes du royaume wisigothique .

Isidore fut un génie de la compilation en écrivant une œuvre encyclopédique considérable : Étymologies.

Condensé des savoirs de son époque, Étymologies fut longtemps un ouvrage de référence. L’exhaustivité de l’ouvrage évoque le potentiel d’Internet, et sa structure, les bases de données informatiques.

Étymologies est en quelque sorte un Wikipédia avant l’heure, mais avec un seul rédacteur.

Isidore était en avance sur son temps et son œuvre constitua un pont culturel entre l’Antiquité et le Moyen Âge. Ces faits le rapprochent des internautes qui sont au tournant d’une nouvelle étape de l’Histoire.

En 2002, il est proclamé saint patron des informaticiens, des utilisateurs de l’informatique, de l’internet et des internautes.

Pour en savoir plus je vous invite à la lecture de « L’enseignement de saint Isidore de Séville sur les relations entre vie active et vie contemplative » (catéchèse de l’audience générale de Benoit XVI du 18 juin 2008).

Extrait : « C’est pourquoi le serviteur de Dieu, en imitant le Christ, doit se consacrer à la contemplation sans se refuser à la vie active. Se comporter différemment ne serait pas juste. En effet, de même que l’on aime Dieu à travers la contemplation, on doit aimer son prochain à travers l’action. Il est donc impossible de vivre sans la présence de l’une et de l’autre forme de vie à la fois, et il n’est pas possible d’aimer si l’on ne fait pas l’expérience de l’une comme de l’autre ».

  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
    8
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *