Référencement naturel et payant en 2010 : les 10 prédictions de Greenlight


Red Check Mark

Principale agence en search marketing (SEM) de Grande-Bretagne, GreenLight vient de publier une étude sur le référencement naturel (ou natural search) et le référencement payant (ou paid search) pour 2010.

Du référencement des tweets de twitter pour les réseaux sociaux au potentiel du référencement audio pour les vidéos, ces nouvelles données viendront alimenter les requêtes et optimiseront la pertinence des résultats Google :

Augmentation des investissements en « TwitFaceSpace »

Alors que les médias sociaux sont au sein du canal de communication d’une entreprise, de nombreux annonceurs délèguent leur Search Engine Marketing (SEM) à des agences spécialisées. Greenlight a observé une augmentation des investissements en référencement payant sur Facebook avec Facebook Ads. Cette communication sur les réseaux sociaux présente un potentiel intéressant grâce à la géolocalisation de l’affichage des campagnes. Le coût d’acquisition peut devenir très attractif si cette publicité est utilisée de manière efficace.

Toutefois, sans outil de tracking, les annonceurs risquent de rapidement s’éloigner de Facebook car ils n’arriveront pas à évaluer le retour sur investissement.

L’intégration des tweets dans les résultats Google

La recherche en temps réel de Google via twitter est actuellement testée aux États-Unis mais semble pour l’instant décevante. Greenlight envisage une séparation des pages de résultats dans le moteur de recherche avec les résultats « classiques » d’une part et les résultats issus de twitter d’autre part.

Ce système permettrait de rechercher sur l’ensemble du web ou de préciser la recherche sur notre réseau social. A l’heure actuelle, les résultats issus de twitter ne sont tout simplement pas cohérents et peuvent parasiter les autres résultats pertinents.

Attendez-vous à une intégration plus subtile des tweets de twitter dans les résultats Google.

Google analysera le contenu audio des vidéos

Google Audio Indexing ou Gaudi est une technologie qui analysera le contenu audio des vidéos pour le référencement dans Google.

A l’instar du sous-titrage automatique dans Youtube, le référencement du contenu vidéo et audio sera pris en compte dans la pertinence d’une page lors de l’affichage dans les résultats Google.

Le référencement naturel ne se limitera alors plus à l’écrit mais s’étendra aux paroles et aux mots-clés contenus dans les vidéos.

L’internet mobile et la recherche sur mobile

La recherche sur mobile ou mobile search va offrir de nouvelles opportunités à la publicité sur mobile. Google et Yahoo! incitent sérieusement à communiquer par ce canal en investissant eux-mêmes dans la commercialisation de celui-ci.

Grâce aux applications, à la géolocalisation ou encore à la réalité augmentée, la technologie mobile présente un potentiel attractif pour les annonceurs. L’intention d’achat via mobile reste ciblée sur certains secteurs mais Greenlight s’attend à de grands bouleversements dans la recherche sur mobile, recherche sur mobile (mobile search) qui devrait atteindre 7% de toutes les recherches internet d’ici fin 2010.

Microhoo, Microsoft et Yahoo s’allient contre Google

Microsoft et Yahoo s’étend rapproché fin 2009, Greenlight s’attend à ce que le panorama des moteurs de recherche soit modifié au niveau national. Au Canada et en Australie, Bing intégrera le référencement naturel de Yahoo qui lui même affiche les campagnes de publicité pour Bing.

Grâce à ces accords d’exploitation et financiers, le moteur de recherche de Microsoft Bing pourrait conquérir des parts de marché à l’instar de ce qu’il fait déjà aux États-Unis.

Google s’engage à monétiser les excédents d’adwords

Les annonceurs ont ralenti leurs investissements dans le search marketing avec la crise de 2009. Parallèlement, ces mêmes annonceurs ont prêté plus d’attention à leur coût par acquisition (CPA) et à leur Retour sur Investissement (ROI) . Ils ont constaté que le coût de leur campagne adwors n’était plus tout à fait justifié du fait d’une intensité concurrentielle réduite.

Pour contrebalancer ce phénomène, Google vient de proposer de nouveaux systèmes prometteurs optimisant les campagnes de mots-clés :

Si ces systèmes ne permettront pas encore de monétiser les excédents de mots-clés sur Google Adwords, ils permettront aux annonceurs de faire à nouveau confiance en leur permettant d’évaluer le retour sur investissement de ces campagnes.

Conquérir les clics sera plus important que jamais

Avec les nouveaux algorithmes universels de Google, les clics sur votre site vont devenir décisif ! Plus vous serez cliqué, plus vous apparaîtrez haut dans les résultats Google ! Et la réciproque est toute aussi vraie …

Une des méthodes adoptée par Google sera le référencement des sites selon le premier terme de recherche. Par exemple, si un utilisateur recherche « football » puis « football Lille » et clic enfin sur le site du LOSC, ce dernier sera référencé par le mot-clé « football ». Cette fonction sera active si une proportion importante des utilisateurs effectue la même démarche.

La recherche sera de plus en plus contextuelle

Selon google, son réseau de contenu atteint déjà 80% des internautes. Du point de vue des annonceurs, le référencement de contenu a toujours été un défi : beaucoup d’impressions pour peu de clics … Toutefois, des améliorations de Google ont rendu ce référencement de contenu plus ciblé avec l’apparition du ciblage comportemental.

Les internautes sont alors hiérarchisés selon leur comportement sur internet et ces catégories sont exploitées pour afficher du contenu cohérent par rapport à leur centre d’intérêt. Le ciblage comportemental de la publicité optimise la visibilité de l’annonceur et améliore la pertinence de l’affichage aux internautes.

Les investissements réalisés en recherche contextuelle ont aujourd’hui atteint un retour sur investissement positif.

Le temps d’affichage impactera les résultats Google

L’attente, le temps de réponse d’un site, a longtemps été un facteur clé des campagnes Adwords. Ce temps d’affichage va désormais impacté le référencement naturel. L’amélioration des temps d’affichage intègre l’optimisation du marketing sur les moteurs de recherche (SEO).

GreenLight évalue que les pages ayant un temps de chargement inférieur à une seconde verront leur référencement naturel augmenter.

La structure du nom de domaine jouera un rôle plus important dans le référencement payant

Google a annoncé une transformation de sa politique d’affichage des URL en Grande-Bretagne après les États-Unis en 2008.

L’URL de la publicité à afficher va devoir refléter exactement l’URL du site web de destination. Les annonceurs restent dans l’expectative sur l’impact qu’aura cette nouvelle politique de Google sur leur qualité de référencement. L’autre point d’inquiétude pour les annonceurs est de savoir comment Google va gérer les liens de tracking qui modifient considérablement l’URL.

Google s’oriente vers une politique plus qualitative de la gestion des URL qui liera URL d’affichage et URL de destination. Voilà qui prend tout son sens.

Source : Blog GreenLight

  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)