Archives de catégorie : Pages Jaunes

Une nouvelle version de Pages Jaunes pour l’iPhone est sur le point de sortir.

Pages_Jaunes_01_sAprès que la première version ait rencontré un franc succès (plus d’1 millions de téléchargements, voir ce billet), selon iPhon.fr, Pages Jaunes s’apprête à sortir la seconde version de son application pour l’iPhone.

Au programme on trouve notamment un carrousel de recherche géolocalisée en un clic, entièrement personnalisable et la possibilité d’ajouter des contacts dans votre répertoire.

Demain plus qu’hier, es utilisateurs pourront ainsi continuer à profiter de l’exhaustivité de la base de données du service Pages Jaunes et les professionnels se donner les moyens d’être trouvé et choisi  dans le cadre d’une recherche géolocalisée.

Les meilleures audiences Françaises en octobre 2009.

Médiamétrie vient de publier le classement d’octobre des audiences en France.

audience-octobre-2009Facebook confirme sa quatrième place, après être passé devant Pages Jaunes en août. Cette confirmation de la nouvelle hiérarchie des grosses audiences françaises ne doit pas éclipser la progression continue de pagesjaunes.fr qui passe dans le même temps de 16 702 000 à 18 325 000 visiteurs uniques. De plus, en octobre 2009, « windows 7 » et « annuaire pages jaunes » arrivent en tête des plus fortes progressions avec 220% d’internautes supplémentaires ayant tapé ces mot-clés par rapport à septembre 2009.

A noter qu’il s’agit d’un classement par « groupe », la cinquième place des Pages Jaunes correspond donc au cumul des audiences du groupe Pages Jaunes, notamment pagesjaunes.fr (7éme audience française) et mappy.fr (24ème).

Bouleversements annoncés sur pagesjaunes.fr

Nommés en mai et septembre 2009, le directeur général de Pages Jaunes, Jean-Pierre Remy, et son adjoint en charge d’Internet, Julien Billot, révèlent, dans une interview au Journal du Net, les projets de développement du groupe sur le Web. Extraits :

Le site Pagesjaunes.fr aura une nouvelle page d’accueil au début de l’année prochaine. Déjà, dans les semaines à venir, nous devrions implémenter des applications contributives, en cours de test via une version bêta. Il s’agit de permettre à l’utilisateur de noter les professionnels auxquels il a eu accès, notes qui apparaîtront dans les résultats de recherche au moyen d’étoiles. Ljean-pierre-remyes utilisateurs seront invités à préciser leurs critères de notation qui constitueront ensuite des critères de tri pour les résultats de recherche. Ces notations seront modérées en interne.

Notre mission est de passer d’une image et d’une activité de pur annuaire à un média de référence dans le domaine de la vie locale. Nous voulons passer de la vente d’un produit – l’annuaire – à la vente d’un service Web. Il s’agit donc pour nous d’un challenge opérationnel. Le secteur comme le groupe vont vivre la rupture de leur métier dans les années à venir.

L’avis de Pubetic : Pages Jaunes, l’entreprise comme les supports, sont au cœur d’une mutation profonde. Parmi toutes les annonces de changements et de nouveautés c’est sans conteste 538762l’ouverture des commentaires aux utilisateurs du service qui est le témoignage le plus marquant de cette volonté d’adaptation aux nouveaux usages. Pubetic fait parti des béta testeurs de la nouvelle version en préparation. Si les changements dans l’ergonomie ne sont pas majeurs, les possibilités offertes aux utilisateurs en terme de contribution sont révolutionnaires pour un outil aussi institutionnel que pagesjaunes.fr.  Cela implique également une remise en cause des règles de classements  (les utilisateurs seront invités à préciser leurs critères de notation qui constitueront ensuite des critères de tri pour les résultats de recherche). Pages Jaunes entre ainsi de plein pied dans l’ère du web 2.0 qui se veut contributif et participatif. C’est un changement stratégique majeure. A l’époque (il n’y a pas si longtemps) où l’entreprise était dirigée par Michel Datchary, Pages Jaunes a longtemps persité à développer son propre modèle (en terme de formats publicitaires, de politique tarifaire, de règles de classement..). Aujourd’hui elle reprend les standards…de la réussite ?

Je suis frappé de la méconnaissance des gens  vis-à-vis du poids que julien-billotreprésente Internet dans l’activité du groupe Pages Jaunes. C’est pourtant un acteur incontournable du vertical local sur le Web en France et sixième société mondiale en matière de revenus publicitaires sur Internet avec près de 500 millions d’euros par an en moyenne, soit presque la moitié du chiffre d’affaires du groupe. Nous comptons 500 000 entreprises clientes qui communiquent sur le Web via Pages Jaunes.

Notre objectif est de devenir le numéro un de l’information locale et de la publicité locale en France sur tous les médias : print, Web et mobile.  C’est un challenge.

Source : Le Journal du Net

L’application iPhone PagesJaunes dépasse le million de téléchargements

pages-jaunes-iphone L’application « Pages Jaunes » pour iPhone vient de dépasser le million de téléchargement sur l’AppStore, un record en France !

On estime qu’il y a  entre 2 et 2,5 millions d’iPhones en circulation en France, cela fait presque un possesseur sur deux qui a téléchargé le logiciel, les autres peuvent utiliser la version mobile du site pagesjaunes.fr.

La prochaine version, qui devrait être disponible courant novembre, proposera entre autres un menu d’accès rapide et personnalisable de recherche géolocalisée et l’enregistrement des coordonnées dans ses contacts.

Pages Jaunes confirme ainsi sa place incontournable sur l’internet mobile.

Renseignements téléphoniques : les 118 jugés trop chers, internet plébiscité.

Internet est le moyen privilégié par les Français pour rechercher un numéro de téléphone, suivi de l’annuaire papier, les services de renseignements téléphoniques en 118 n’arrivant qu’en troisième position en raison de leur coût, selon une étude publiée mardi par l’Ifop.

poitiers pages jaunes renseignements 118

PARIS, 13 oct 2009 (AFP) Pour trouver un numéro de téléphone, les Français préfèrent largement cliquer qu’appeler : c’est le constat dressé mardi par un sondage de l’Ifop, qui reflète la déconvenue des services de renseignements téléphoniques en 118, écrasés par internet car jugés trop coûteux.

Certes, tout le monde ou presque a encore besoin, au moins de temps en temps, de connaître un numéro (65% des sondés), la météo (84%), des horaires de cinéma (45%) ou des informations sur la bourse (25%), selon ce sondage publié pour le lancement d’un nouveau service de renseignements, le 3999.

Mais, pour y arriver, internet est le moyen privilégié par 66% des personnes interrogées, 62% misant aussi sur l’annuaire papier. Les renseignements téléphoniques n’arrivent qu’en troisième position, seuls 25% des sondés composant leur numéro.

Continuer la lecture

Google veut concurrencer PagesJaunes.

Pour lancer sa campagne publicitaire sur Google, il suffit « d’une carte de crédit et d’une demi-heure », affirme Sébastien Badault, directeur de la stratégie commerciale de Google France. Pas si simple en réalité. Car, si l’outil de Google permet aux technophiles de monter une campagpublicite-pages-jaunes-poitiersne en quelques clics, le nombre de petits annonceurs (commerçants, TPE, etc…) « hésitent à sauter le pas, par manque d’information ou de contact humaine », reconnaît Sébastien Badault. Sur le terrain de la publicité locale largement occupé par PagesJaunes et ses 2.300 commerciaux, « ce qui manque à Google, c’est un réseau », analyse Christophe Dané, directeur associé d’Havas Digital. Car le géant américain a automatisé une grande partie de ses relations clients, gérées depuis Dublin. Du coup, Google a passé un accord avec les régies locales de NRJ (10.000 annonceurs locaux et 300 commerciaux) et du groupe de presse Spir Communication (50.000 annonceurs et 770 commerciaux). Elles commercialisent des offres qui permettent aux annonceurs locaux de toucher des clients potentiels dans leurs zones de chalandise lorsqu’ils effectuent une recherche par mot-clé. A terme, le moteur de recherche espère attirer les commerçants sur son service Google Maps, sur lequel l’internaute peut chercher une adresse ou un itinéraire.

Source : La Tribune

Pourquoi les Pages Jaunes sont jaunes ?

En 1883, un imprimeur de Cheyenne (Wyoming), à court de papier blanc lors de l’impression d’un annuaire, utilise pour la première fois un papier jaune. En 1886, Reuben H. Donnelly publie le premier annuaire Yellow Pages (« pages jaunes » en anglais).

pages-jaunes-publicite-poitiersPages jaunes est aujourd’hui le nom employé dans de nombreux pays pour désigner un annuaire téléphonique regroupant les coordonnées d’entreprises, qui sont regroupées et triées selon leur activité. Dans plusieurs pays, comme la France ou le Canada, « Pages jaunes » est une marque déposée, ou marque commerciale.

Il faut remonter à l’époque du Moyen-Age, pour retrouver les ancêtres des annuaires : les almanachs.
L’Almanach royal édité à l’origine à l’initiative du libraire Laurent d’Houry, sous l’impulsion de Louis XIV, fait ainsi l’inventaire des hauts fonctionnaires de l’État et des professeurs des universités. Il devient progressivement un « véritable annuaire de l’administration française » et suivra l’évolution des administrations (sous différents titres) jusqu’à sa disparition en 1919.
En 1763 apparaît l’Almanach de Gotha, qui regroupe des informations sur les familles royales d’Europe, et qui sera sous-titré en 1944 Annuaire généalogique, diplomatique et statistique.

Quelques années plus tard, Sébastien Bottin publie l’Almanach du commerce et de l’industrie, et donnera son nom à cette forme de publication, ainsi qu’à d’autres annuaires, comme le Bottin gourmand.

Pages Jaunes voit la vie en rose

pagesjaunesAvec 471 millions d’euros de revenus publicitaires sur Internet en 2008, PagesJaunes est plus gros que MySpace, Facebook ou encore Youtube. Malgré une notoriété et une audience plus faibles, PagesJaunes pèse largement plus lourd que les stars actuelles d’Internet.

Un poids lourd de la diffusion de publicités en ligne

L’an dernier, le groupe d’annuaires et de renseignements a dégagé un chiffre d’affaires de 471 millions d’euros grâce à la publicité sur Internet. A côté, Facebook, avec ses 200 millions d’utilisateurs à travers le monde, prévoit de réaliser cette année un chiffre d’affaires d’environ 360 millions d’euros. Signe de cette reconnaissance, Exane BNP Paribas valorise les activités Internet de PagesJaunes avec les mêmes ratios que ceux de Google.

Connu pour ses annuaires aux pages blanches ou jaunes, l’ancien Office d’annonces (ODA), créé en 1946 par les ministère des PTT, a su prendre à temps le virage d’Internet à la fin des années 1990, pour profiter de l’explosion de l’usage de ce nouveau média par les professionnels. En 2001, un annonceur dépensait en moyenne 251 euros sur les sites Internet du groupe, principalement pour faire apparaître en bonne place ses coordonnées.

La priorité du groupe Pages Jaunes

L’an dernier, la dépense moyenne s’élevait à 907 euros. Résultat, les ventes d’espaces publicitaires sur les différents sites de PagesJaunes (renseignements, Mappy, filiales étrangères) représentent désormais 40% du chiffre d’affaires total du groupe. Et compte tenu d’un rythme de croissance trois à quatre fois plus rapide que celui des annuaires imprimés, il ne faudra plus que quelques trimestres à la division Internet de PagesJaunes pour dépasser celles des « vieux » annuaires.

Source de diversification des revenus il y a quelques années, Internet est clairement devenu la priorité du groupe. Du coup, les enjeux et l’organisation de PagesJaunes ont totalement changé, avec notamment le départ du directeur général historique, Michel Datchary, remplacé par un ancien dirigeant du site Expedia.fr, Jean-Pierre Remy. Afin de mieux valoriser un investissement de plus de 3 milliards d’euros, les fonds d’investissement KKR et Goldman Sachs, majoritaires depuis la sortie en 2006 de France Telecom, poussent à l’accélération de la stratégie dans le numérique. Récemment, les analystes d’Oddo estimaient que le groupe pourrait doubler ses coûts de développement et de promotion de ces nouveaux services au cours des trois prochaines années, pour les porter entre 60 et 80 millions d’euros par an. Le groupe PagesJaunes n’a pas forcément le choix. Quasi incontournable dans les annuaires papier avec son « armée » de commerciaux répartis sur l’ensemble de l’Hexagone pour contacter commerçants et entreprises, PagesJaunes est aujourd’hui confronté à une nouvelle concurrence rendue justement possible par Internet.

Source : La Tribune.

Annuaire imprimé et environnement.

ecofoliopages-jaunes-papierA l’heure où la distribution systématique de l’annuaire imprimé dans les boites aux lettres et sur les pas de porte, amène quelques protestations au nom de l’environnement, le 18 septembre 2009, la société Pages Jaunes, représentée par son Directeur Général adjoint, en charge des Annuaires Imprimés, Claude Marchand, a été nommée Président du Conseil d’administration d’EcoFolio à l’unanimité de ses membres.

Extraits :

La gestion durable des papiers bénéficie désormais d’un dispositif environnemental complet. L’Etat a décidé d’en confier le pilotage à un organisme unique, EcoFolio. Charge à nous donc de faire avancer dans le même sens tous ceux qui sont concernés par le recyclage des papiers. Au premier rang, les entreprises qui émettent des papiers imprimés pour informer, échanger, communiquer. Elles versent chaque année une éco-contribution pour chaque tonne de papiers destinée à financer le recyclage et la valorisation. En adhérant à EcoFolio, elles assument leur responsabilité.

Pages Jaunes présente : votre carnet d’adresse sur Internet.

pagesjaunesmascotteLe site PagesJaunes.fr offre désormais la possibilité aux internautes de créer un carnet d’adresse virtuel, permettant de classer et personnaliser jusqu’à 1.000 contacts de particuliers ou de professionnels, identifiés sur PagesJaunes.fr.

Cet outil permet aussi d’ajouter un pense-bête (notes, commentaires) aux adresses et de partager ses bons plans gratuitement avec ses amis, par e-mail ou SMS.